Herbe à poux

Que sait-on?

L’ambrosia artemisiifolia, mieux connue sous le nom d’« herbe à poux », est une mauvaise herbe qu’on retrouve fréquemment au Québec du mois de mai jusqu’aux premières gelées à l’automne. C’est une plante annuelle qui mesure de 10 cm jusqu’à 1 mètre de hauteur. Elle possède des feuilles minces et très découpées, ressemblant à des feuilles de carottes. Cette plante coriace tend à pousser dans les sols pauvres et salins. Elle se retrouve surtout :

  • Le long des rues et des trottoirs;
  • Au bord des routes asphaltées;
  • Sur les terrains vagues;
  • Sur les terrains en construction;
  • Sur les terrains industriels;
  • Sur les terrains servant de dépôts à neige.

L’herbe à poux se reproduit très rapidement. En effet, un plant peut produire jusqu’à 3000 graines qui pourront produire près de 600 plants l’année suivante. 

Cette plante affecte la santé de 1 Québécois sur 8 en causant de la rhinite allergique (rhume des foins), la conjonctivite et l’asthme allergique aux personnes qui sont allergiques à son pollen.

Afin de réduire les symptômes, certaines mesures peuvent-être recommandées aux personnes souffrant d’une allergie au pollen de l’herbe à poux. Les principales mesures à prendre sont : 

  • d’apprendre à reconnaître la plante, de s’assurer qu’il n’y en ait pas dans l’entourage et de l’arracher, la tondre ou la faucher, le cas échéant; 
  • de s’abstenir de fréquenter les lieux infestés par l’herbe à poux et lorsque contraint à le faire, porter un masque filtrant, jetable après usage; 
  • d’éviter les activités extérieures en particulier celles favorisant la dispersion du pollen (tondre la pelouse, ratisser les feuilles), surtout entre 7 h et 13 h, par temps chaud, sec et venteux; 
  • éviter de faire sécher les vêtements à l’extérieur; 
  • si possible, laisser les fenêtres fermées pour empêcher le pollen d’entrer dans la maison et utiliser un système de filtration d’air en prenant soin de nettoyer les filtres régulièrement. 

Que fait-on?

L’herbe à poux pousse difficilement sur les terrains résidentiels aménagés et bien entretenus. Il est possible de limiter sa présence. Pour ce faire, vous pouvez aménager votre terrain et planter des espèces de végétaux qui lui feront compétition ou encore mettre du paillis ou des plantes couvre-sol aux endroits dénudés.

Si vous apercevez de l’herbe à poux sur votre terrain, il est conseillé de l’arracher ou de la tondre dès que vous la voyez. 

Pour les grands terrains, les bords de routes ainsi que les grands espaces, il est recommandé de tondre ou de faucher l’herbe à poux 2 fois par année, soit à la mi-juillet et à la mi-août, dans le but d’empêcher la floraison et, par conséquent, réduire au maximum la quantité de pollen dans l‘air.

Vers le haut