Eau potable

Que sait-on?

On voit une main, tenant un verre qui se remplit d'eau sous le robinet.Même si l’eau potable au Québec est généralement de bonne qualité, il peut arriver qu’elle soit contaminée par des microorganismes (bactéries, parasites, virus) ou des substances chimiques (plomb, THM, etc.). Une eau contaminée par des virus ou bactéries provenant de déjections humaines ou animales peut occasionner des problèmes de santé dont le plus courant demeure la gastro-entérite Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Cette maladie est souvent bénigne, mais dans certaines situations, elle peut avoir des conséquences très graves sur la santé des personnes à risque de complications, telles que les enfants de moins de deux ans, les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques. 

Que fait-on?

Au Québec, les exploitants de réseaux d'aqueduc doivent s'assurer de la qualité de l'eau qu'ils distribuent en effectuant régulièrement des analyses. Dans le cas où un avis de faire bouillir l'eau ou un avis de non-consommation est nécessaire pour éliminer les risques à la santé, les responsables sont tenus d'en informer les consommateurs. En cas d’émission d’un tel avis, il s’avère très important de respecter les mesures de précaution qui y sont inscrites afin de protéger votre santé et celles de vos proches. 

Toutefois, si vous êtes propriétaire d'un puits individuel, il est de votre responsabilité de vous assurer de la qualité de votre eau. Faire analyser régulièrement l’eau de votre puits est la seule façon de vous assurer de sa qualité. 

Vers le haut

Saviez-vous que...

Les avis d'ébullition et de non-consommation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (dans le cas de contamination physico-chimique) se retrouvent en ligne sur le site Internet du MDDEP.