Réouverture partielle des activités de l'Unité de psychiatrie de l'Hôpital de Thetford Mines

Thetford Mines, le 29 octobre 2018 - Le CISSS de Chaudière-Appalaches annonce la reprise partielle des activités de l'Unité de psychiatrie de l'Hôpital de Thetford Mines à partir du 5 novembre. L'arrivée de deux psychiatres, Dr Belkacem Bouchek et Dre Jacinthe Pineault, rend possible l'ouverture de six lits (6 sur 12 lits) d'hospitalisation à l'Unité de psychiatrie pour une clientèle nécessitant une période d'observation ou une courte hospitalisation. Toutefois, si les usagers ont des besoins auxquels nous ne pouvons répondre, ces derniers seront orientés vers les autres services de psychiatrie de la région. À ce service d'hospitalisation s'ajoutent, depuis l'arrivée en fonction de ces deux spécialistes, les services de consultation à l'urgence, de liaison, de clinique externe et de support aux omnipraticiens et professionnels en première ligne.

Rappelons qu'au cours des derniers mois, différents acteurs se sont mobilisés et engagés dans un souci d'amélioration continue de la qualité des soins et des services offerts aux usagers. Pour ce faire, l'offre de service a été adaptée en fonction de la capacité des effectifs médicaux en place et nous avons pu compter sur le soutien des psychiatres des autres hôpitaux en Chaudière-Appalaches ainsi que sur la collaboration des organismes communautaires, des employés, des omnipraticiens et des syndicats. Tous étaient disponibles pour soutenir les personnes plus vulnérables en cas de besoin.

Ces efforts combinés ont porté leurs fruits. Nous continuons dans cette voie en assurant activement le recrutement médical pour combler les deux postes restants. Tous les éléments sont en place pour soutenir la réouverture partielle. « Nous ne sommes pas sans savoir que ce scénario de transition comporte un risque de manque de médecins en cas d'imprévu. Nous sommes prêts à vivre avec cette réalité, car celle-ci fait partie de toutes les spécialités, dont les équipes comptent moins de quatre médecins pour assurer la garde et la continuité des services. C'est avec optimisme que nous envisageons la suite des choses et que nous regardons vers l'avant. Nous croyons être aussi plus attractifs pour recruter de nouveaux psychiatres en offrant l'ensemble des services en santé mentale. La réouverture permanente et complète de l'unité demeure notre préoccupation principale et nous continuons à y investir les efforts nécessaires en ce sens pour offrir des services de qualité à la population », a tenu à préciser le président-directeur général, M. Daniel Paré.