Passer au contenu
Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches

Lexique

Tout Afficher 0-9ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
0•5•30 COMBINAISON PRÉVENTION

Programme visant la promotion du non usage du tabac (0), de la consommation d’au moins 5 portions de fruits et de légumes par jour (5) et de la pratique de 30 minutes d’activités physiques par jour. Les stratégies proposées sont : éducatives (permettant à tous d’avoir des connaissances et de développer des habiletés), environnementales (modifiant des milieux de vie : travail, école, municipalité...) et de communication (campagne de promotion provinciale régionale et locale sur les saines habitudes de vie). Pour en savoir davantage, consulter le site Internet : www.0-5-30.com/Chaudiere-Appalaches/notreRegion.asp

Activité aérobie d’intensité élevée

activité aérobie qui entraîne un essoufflement qui gêne la conversation.

Activité aérobie d’intensité moyenne

activité aérobie qui s’accompagne d’un léger essoufflement.

Alimentation

Ensemble des produits alimentaires consommés par un individu.

Approche École en sante

Au Québec l’approche École en santé s’inscrit dans l’entente de complémentarité des services entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l’éducation ainsi que dans le Programme national de santé publique. École en santé propose d’intervenir de façon globale et concertée à partir de l’école en inscrivant la promotion de la réussite éducative, de la santé et du bien-être ainsi que la prévention des problèmes sociaux et de santé au projet éducatif de l’école. Elle vise à travailler sur les facteurs clés du développement des jeunes notamment, l'estime de soi, les compétences sociales, les habitudes de vie, les comportements sains et sécuritaires, les environnements favorables, les services préventifs, et cela, particulièrement auprès des jeunes, de l'école, de la famille et de la communauté. Cela se concrétise par un ensemble d'actions déployées de façon cohérente par les divers acteurs et partenaires de l'école préoccupés par la réussite éducative, la santé et le bien-être des jeunes et qui travaillent en concertation[4]. Pour en savoir davantage, consulter le site internet : www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/csc/promotion/pdf/19-7062.pdf.

Aptitude cardiorespiratoire

L’aptitude cardiorespiratoire (ou aptitude aérobie) est la capacité du système cardiorespiratoire – cœur, poumons, circulation sanguine, cellules musculaires, etc. – à transporter et à utiliser de l’oxygène pour faire un travail musculaire. On évalue l’aptitude aérobie en mesurant la consommation maximale d’oxygène (VO2max). Comme bien d’autres qualités physiques ou mentales, l’aptitude cardiorespiratoire d’une personne dépend notamment de ses prédispositions génétiques. Mais toute personne qui augmente sa pratique d’activités physiques aérobies profitera d’une amélioration de son aptitude cardiorespiratoire et d’une diminution du risque d’être atteinte de certains types de cancer.

Cancer

Maladie caractérisée par la prolifération anormale et désordonnée des cellules. À l’exception des cellules cancéreuses, certains fluides physiologiques (sang, liquide lymphatique) forment par la suite une tumeur maligne (dite tumeur primaire) qui envahit les tissus adjacents. Pour beaucoup de cancers, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes et y proliférer. Ces proliférations, distantes de la tumeur primaire, sont appelées métastases.

Condition physique

La condition physique réfère au niveau de développement de qualités physiques et motrices telles l’aptitude cardiorespiratoire, la proportion de graisse dans la masse corporelle, la force, la puissance et l’endurance musculaires, de même que la flexibilité, la coordination et l’équilibre. Une personne en bonne condition physique a une meilleure capacité fonctionnelle : elle éprouve moins de difficultés à exécuter des tâches liées aux études, au travail et aux activités quotidiennes et de loisir.

Continuum de soins et de services en cancer

Ensemble d’étapes incluant la promotion de la santé, la prévention des cancers, le dépistage, l’investigation, le diagnostic, les traitements, les soins palliatifs et les soins de fin de vie. La notion de continuum implique la continuité entre chacune des étapes et l’accessibilité aux services.

Dépistage

Application de tests à un individu qui fait partie d’un groupe partageant certaines caractéristiques communes. Le dépistage vise à départager les personnes qui sont probablement porteuses d’une maladie non diagnostiquée ou d’un facteur de risque d’une maladie, des personnes qui en sont probablement exemptes.

Dépistage opportuniste

Activité de dépistage qui est pratiquée au cours d’une visite chez un médecin et qui n’est ni encadrée par une organisation dédiée à cette activité ni par des balises de pratiques cliniques strictement établies.

Dépistage organise

Voir programme organisé de dépistage.

Groupes vulnérables

Groupes de la population plus à risque de développer des problèmes physiques liés à leur situation telle que : l’âge (comme les jeunes enfants et les personnes âgées); le statut économique (les personnes à revenu inférieur); le type de ménage (famille monoparentale, personnes seules); la scolarité (études secondaires non complétées).

Mode de vie physiquement actif

Un mode de vie physiquement actif est un style de vie intégrant diverses formes d’activité physique à son quotidien. Il s’agit d’activités de loisir qui demandent un engagement musculaire (sports, jardinage, bricolage), de même que d’exercices de développement et d’entretien des déterminants de la condition physique (aquaforme, musculation), mais aussi d’activités de locomotion (marche, vélo, ski de fond) et utilitaires (entretien ménager, pelletage).

Nutrition

Ensemble des processus par lesquels un être vivant, animal ou végétal, absorbe, métabolise, utilise et élimine les aliments pour assurer sa croissance, son entretien et son fonctionnement, ainsi que pour produire de la chaleur et de l'énergie.

Partenaires intersectoriels

Les partenaires intersectoriels identifiés dans le Plan stratégique régional et intersectoriel de main-d’œuvre de Chaudière-Appalaches[5] sont les suivants : Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles; Ministère des Affaires municipales et des Régions; Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale; Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport; Ministère du Tourisme; Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation; Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches; Les municipalités régionales de comté; Les municipalités; Les cégeps; Les universités; Les commissions scolaires; Les centres locaux d’emploi; Les carrefours jeunesse-emploi.

Plan d’action gouvernemental pour la promotion des saines habitudes de vie et des problèmes reliés au poids 2006-2012. Investir pour l’avenir[6]

Ce plan propose une vision transversale de la santé par l’implication des ministères qui ont une influence sur les environnements. Plus de 70 mesures sont prévues et le cadre conceptuel utilisé dans ce plan tient compte de facteurs environnementaux structurants : disponibilité et accessibilité des produits et services; structures physiques; structures sociales et politiques; culture et messages médiatiques. Pour en savoir davantage, consulter le document complet à l’adresse suivante :
publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2006/06-289-01.pdf

Proches

Les personnes ayant un lien significatif selon le patient. Elles comprennent : la famille biologique; la famille par alliance (liée par le mariage/par contrat et conjoint de fait); la famille choisie, des amis.

Programme de dépistage systématique (ou programme organisé de dépistage)

Intervention organisée qui permet d’offrir le dépistage d’une maladie spécifique dans des groupes d’une population clairement définie. Le programme doit assurer l’accès à toutes les fonctions essentielles requises dans le cadre du dépistage : l’identification des individus de la population cible, l’invitation, l’information pour une décision individuelle informée, basée sur un consentement éclairé, la mise à disposition du test, l’analyse du test, le suivi clinique requis et les traitements adéquats le cas échéant. Le programme doit mettre en œuvre ces services selon des normes de qualité et de performance établies et en assurer le suivi et l’évaluation pour permettre l’optimisation des effets bénéfiques tout en minimisant les effets néfastes.

UVA

Les rayons ultraviolets de type A (UVA) constituent la majeure partie de la lumière naturelle du soleil. Ces rayons sont capables de pénétrer profondément dans la peau, provoquant ainsi le vieillissement et l’apparition de rides.

UVB

Les rayons ultraviolets de type B (UVB) sont ceux qui causent le plus de dommages à la peau. Étant près de 1 000 fois plus puissants que les rayons UVA, ils sont les principaux responsables des coups de soleil.

Tout Afficher 0-9ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

© Gouvernement du Québec, 2010