Passer au contenu
Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches
Vous êtes ici : Consulter le rapport en ligne > 3. Promouvoir la santé et prévenir les cancers > 3.1 La promotion de la santé
Promotion et prévention

3. Promouvoir la santé et prévenir les cancers

Les déterminants de la santé désignent tous les facteurs qui influent sur l’état de santé de la population, sans nécessairement être des causes directes de problèmes particuliers ou de maladies. Certains déterminants sont davantage associés aux individus, d’autres à la collectivité[1]. Ceux qui sont le plus clairement reliés à la prévention des cancers sont présentés.

3.1 Miser sur les déterminants de la santé

Prévenir les cancers à toutes les étapes du continuum de soins de services.

Depuis la création en 1982 du réseau mondial du FMRC, ses membres se consacrent à la prévention du cancercancer
Maladie caractérisée par la prolifération anormale et désordonnée des cellules. À l’exception des cellules cancéreuses, certains fluides physiologiques (sang, liquide lymphatique) forment par la suite une tumeur maligne (dite tumeur primaire) qui envahit les tissus adjacents. Pour beaucoup de cancers, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes et y proliférer. Ces proliférations, distantes de la tumeur primaire, sont appelées métastases.
dans le monde entier. Le réseau a publié deux rapports sur la prévention du cancer. Le second, publié en 2007, est le résultat de cinq années de travail. Le panel d’une cinquantaine d’experts internationaux a examiné la littérature scientifique du monde entier.

Les travaux ont mené à un rapport colossal portant sur l’alimentationalimentation
Ensemble des produits alimentaires consommés par un individu.
, la nutritionnutrition
Ensemble des processus par lesquels un être vivant, animal ou végétal, absorbe, métabolise, utilise et élimine les aliments pour assurer sa croissance, son entretien et son fonctionnement, ainsi que pour produire de la chaleur et de l'énergie.
et l’activité physique en prévention du cancer[7] ainsi qu’un rapport portant sur les politiques et les actions pour la prévention du cancercancer
Maladie caractérisée par la prolifération anormale et désordonnée des cellules. À l’exception des cellules cancéreuses, certains fluides physiologiques (sang, liquide lymphatique) forment par la suite une tumeur maligne (dite tumeur primaire) qui envahit les tissus adjacents. Pour beaucoup de cancers, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes et y proliférer. Ces proliférations, distantes de la tumeur primaire, sont appelées métastases.
[31]. Ces deux rapports majeurs fournissent des lignes directrices très claires pour guider les actions sur les plans de la législation, des organisations et des individus afin d’accentuer les actions préventives.

3.1 La promotion de la santé

Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Au Québec, le Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et des problèmes liés au poids 2006-2012. Investir pour l’avenir[6] fait état des orientations du gouvernement et des actions à mettre en place et à poursuivre pour favoriser une saine alimentationalimentation
Ensemble des produits alimentaires consommés par un individu.
et un mode de vie physiquement actifmode de vie physiquement actif
Un mode de vie physiquement actif est un style de vie intégrant diverses formes d’activité physique à son quotidien. Il s’agit d’activités de loisir qui demandent un engagement musculaire (sports, jardinage, bricolage), de même que d’exercices de développement et d’entretien des déterminants de la condition physique (aquaforme, musculation), mais aussi d’activités de locomotion (marche, vélo, ski de fond) et utilitaires (entretien ménager, pelletage).
de même que pour prévenir les problèmes reliés au poids et leurs conséquences, et ce, tant chez les individus que dans la société. La collaboration de dix ministères et instances gouvernementales favorise la mise en place des conditions de succès aux modifications souhaitées, notamment sur les cinq axes d’intervention prioritaires :

  • favoriser la saine alimentation;
  • favoriser un mode de vie physiquement actif;
  • promouvoir des normes sociétales favorables;
  • améliorer les services aux personnes aux prises avec un problème de poids;
  • favoriser la recherche et le transfert des connaissances.

De plus, au Québec l’approche École en santé s’inscrit dans l’entente de complémentarité des services entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l’éducation ainsi que dans le Programme national de santé publique[1].

Pour les adultes, le 0•5•30 COMBINAISON PRÉVENTION0•5•30 COMBINAISON PRÉVENTION
Programme visant la promotion du non usage du tabac (0), de la consommation d’au moins 5 portions de fruits et de légumes par jour (5) et de la pratique de 30 minutes d’activités physiques par jour. Les stratégies proposées sont : éducatives (permettant à tous d’avoir des connaissances et de développer des habiletés), environnementales (modifiant des milieux de vie : travail, école, municipalité...) et de communication (campagne de promotion provinciale régionale et locale sur les saines habitudes de vie). Pour en savoir davantage, consulter le site Internet : www.0-5-30.com/Chaudiere-Appalaches/notreRegion.asp
est implanté dans la région, de façon variable selon les CSSS et les GMF. Le programme comporte des stratégies [32] :

  • éducatives individuelles: counselling permettant de modifier un comportement;
  • environnementales : modifiant des milieux de vie (travail, école, municipalité...);
  • de communication : campagne de promotion provinciale, régionale et locale sur les saines habitudes de vie.

C’est la combinaison de ces stratégies qui devrait assurer l’efficacité à long terme des interventions. Un volet prévention du stress a été ajouté puisqu’il conditionne à la fois les habitudes de vie et la santé dans son ensemble.

3.1 La promotion de la santé

Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Les agents de promotion des saines habitudes de vie sont les intervenants privilégiés pour les interventions sur les saines habitudes de vie, tant au sein des CSSS qu’auprès des partenaires tels que les GMF, les municipalités et les milieux de travail. D’autres professionnels pourraient être interpellés afin de contribuer à la promotion des saines habitudes de vie, comme par exemple les infirmières praticiennes spécialisées. Les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne sont tout particulièrement identifiées comme des partenaires privilégiées.

Pour les enfants, des interventions sur les environnements favorables aux saines habitudes de vie et les interventions auprès des parents sont à privilégier.

Dans le cadre du rapport, les principales habitudes de vie sont présentées de façon séparée, en montrant le lien avec le cancercancer
Maladie caractérisée par la prolifération anormale et désordonnée des cellules. À l’exception des cellules cancéreuses, certains fluides physiologiques (sang, liquide lymphatique) forment par la suite une tumeur maligne (dite tumeur primaire) qui envahit les tissus adjacents. Pour beaucoup de cancers, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes et y proliférer. Ces proliférations, distantes de la tumeur primaire, sont appelées métastases.
, les données régionales et les actions en cour et à développer.


© Gouvernement du Québec, 2010