Passer au contenu
Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches
Vous êtes ici : Consulter le rapport en ligne > 10. Les soins palliatifs pour le cancer et soins de fin de vie pour le cancer
Soins paliatifs

10.LES SOINS PALLIATIFS ET LES SOINS DE FIN DE VIE

La Politique en soins palliatifs de fin de vie[24] définit les soins palliatifs comme l’ensemble des soins actifs et globaux dispensés aux personnes atteintes d’une maladie avec pronostic réservé.

La maladie à pronostic réservé inclut :

  • la maladie au stade avancé qui est une maladie probablement évolutive et peut compromettre la survie (dans la pratique courante chez l’adulte, ceci représente une période de deux ans et moins);
  • la maladie terminale qui mène probablement à la mort dans un proche avenir (dans la pratique courante chez l’adulte, de deux mois et moins alors que les soins de fin de vie réfèrent plutôt à la période de deux semaines précédant le décès).

L’objectif général des soins palliatifs est d’obtenir, pour la personne et ses prochesproches
Les personnes ayant un lien significatif selon le patient. Elles comprennent : la famille biologique; la famille par alliance (liée par le mariage/par contrat et conjoint de fait); la famille choisie, des amis.
, la meilleure qualité de vie possible.

La prévention du cancercancer
Maladie caractérisée par la prolifération anormale et désordonnée des cellules. À l’exception des cellules cancéreuses, certains fluides physiologiques (sang, liquide lymphatique) forment par la suite une tumeur maligne (dite tumeur primaire) qui envahit les tissus adjacents. Pour beaucoup de cancers, les cellules cancéreuses peuvent migrer vers d’autres organes et y proliférer. Ces proliférations, distantes de la tumeur primaire, sont appelées métastases.
s’applique autrement en soins palliatifs. Le but visé par la prévention est d’alléger le fardeau de la maladie, de conserver le plus longtemps possible les capacités fonctionnelles (par exemple la capacité respiratoire, l’alimentationalimentation
Ensemble des produits alimentaires consommés par un individu.
, la mobilité et la force physique) et de prévenir les complications.

Les traitements médicaux en soins palliatifs peuvent demander autant la participation des médecins spécialistes (par exemple chimiothérapie palliative, radiothérapie palliative) que celle des médecins de famille. Ils peuvent être dispensés dans des milieux variés, tels que l’hôpital, les centres de soins de longue durée, le domicile ou divers milieux de vie ou une maison de soins palliatifs. Les soins devraient être dispensés par une équipe interdisciplinaire.

Les besoins pour les personnes en soins palliatifs et en fin de vie sont nombreux; ils ne font toutefois pas l’objet de ce rapport portant principalement sur l’intégration des saines habitudes de vie.


© Gouvernement du Québec, 2010