Exposition accidentelle au sang et autres liquides biologiques

Que faut-il savoir pour bien intervenir?

Il n’est pas requis de signaler ces situations à la Direction de santé publique (DSP).

Une exposition accidentelle au sang et autres liquides biologiques potentiellement infectés constitue une situation devant être traitée de façon urgente : si une prophylaxie antirétrovirale est requise, elle doit être débutée idéalement 2 heures après l’exposition.

Expositions considérées à risque

Percutanées : Piqûre, coupure, égratignure

Sur muqueuse : Éclaboussure, contact direct

Sur peau non intacte (plaie cutanée, eczéma, etc.) : Éclaboussure, contact direct

Quelles actions privilégier?

Des médecins experts offrent un service de consultation téléphonique
(1-800-363-4814) à l'intention des professionnels de la santé afin de vous supporter sur différents aspects touchant le VIH/sida, les hépatites B et C :

  • Prophylaxie post exposition lors de situations accidentelles au sang ou aux autres liquides biologiques
  • Thérapie antirétrovirale
  • Toxicité des médicaments
  • Interprétation des tests de résistance du VIH
  • Infections opportunistes

Vers le haut