Projet intergénérationnel de jeunes bénévoles dans deux CHSLD

Et c’est reparti pour le projet intergénérationnel des jeunes bénévoles pour la saison 2019. La nouveauté? L’association avec la Fondation Sunny D. Extrême. Ce partenariat entre le CISSS de Chaudière-Appalaches, l’Association bénévole Beauce-Sartigan (ABBS) et les citoyens du monde de la Polyvalente de Saint-Georges vient mettre en place des mesures concrètes afin de favoriser le bénévolat des jeunes au sein des CHSLD de la région.

Ce projet intergénérationnel d’implication sociale et communautaire permet à des jeunes, de 12 à 17 ans de la Polyvalente de Saint-Georges, de participer à la vie des aînés dans deux CHSLD de la ville, soit le CHSLD Richard-Busque et le CHSLD du Séminaire.

« Chaque rencontre entre nos adolescents et les résidents laisse apparaître derrière leur regard un sourire et un éclat de tendresse », mentionne M. Yves Laflamme, directeur adjoint de la Polyvalente de Saint-Georges.

« Les visites d’amitié et de contacts de ces adolescents dans les CHSLD sont très appréciées des résidents. Lors de ces visites, il est touchant de voir les sourires des résidents, de voir leurs yeux s’illuminer et même de les voir chanter. Ces jeunes viennent créer un moment magique et de bien-être pour eux; nous pouvons concrètement le voir et le sentir », évoque Andrée-Anne Camiré, chef de service des CHSLD Richard-Busque et du Séminaire au CISSS de Chaudière-Appalaches.

« La découverte de la Fondation Sunny D. Extrême s’est faite par un heureux hasard, au fil du développement de nos différents projets pour les aînés. Ce partenariat nous amène aussi à développer une approche intergénérationnelle de manière durable. Les jeunes sont nos bénévoles de demain », cite Mme France Bourque, présidente du conseil d’administration de l’ABBS.

« Nous souhaitons faire rayonner le projet pour la cause, mais aussi pour faciliter le recrutement de nos bénévoles. Ce sont des jeunes qui ont la main sur le cœur et qui croient au partage de connaissances et d’expérience entre générations. Nous croyons aux nombreuses retombées autant pour les jeunes que pour les résidents. Nous sommes fiers de l’implication des jeunes qui ont offert plus de 8 100 heures de bénévolat lors de la saison d’été 2018 en Mauricie uniquement », a ajouté M. Alain Desbiens, président de la Fondation Sunny D. Extrême.