Infections transmissibles sexuellement et par le sang

Que sait-on?

Autrefois appelées maladies transmises sexuellement (MTS), les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) sont des infections causées par des bactéries ou des virus. Elles peuvent se transmettre lors de relations sexuelles non protégées ou par la contamination sanguine.

Parmi les plus connues, on retrouve : la Chlamydia, l'herpès, la gonorrhée, la syphilis, l'hépatite B, le virus du papillome humain (VPH), le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et le sida.

Plusieurs ITSS ne présentent aucun symptôme visible ou incommodant, c'est pourquoi un test de dépistage est souvent la seule façon de découvrir une infection.

Que fait-on?

Campagne Protège ta libertéDifférents moyens existent pour prévenir ou contrer les risques associés à une vie sexuelle active, soit être bien informé et connaître les méthodes de contraception.

De nombreuses ressources peuvent vous fournir des renseignements sur la manière de prévenir les ITSS en tenant compte de votre style de vie ou vous conseiller en cas de doutes d'avoir contracté une ITSS :

En plus des différentes méthodes contraceptives possibles, il existe actuellement deux vaccins qui permettent de se protéger contre certaines ITSS :

                                                            Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

 

En ce qui concerne particulièrement le VIH et les différents types d'hépatites, le risque de les contracter est plus élévé chez les personnes qui utilisent des drogues par injection et qui partagent leur matériel avec d'autres personnes. Il existe dans la région des centres de distribution et de récupération de matériel d'injection. Pour connaître les modalités et les services propres à chacun, il est possible de consulter la liste des centres d'accès au matériel d'injection Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. publiée par le ministère de la Santé et des services Sociaux. 

Vers le haut

Saviez-vous que...

Les personnes qui se font tatouer ou percer avec une aiguille qui n'est pas neuve ou stérélisée courent un certain risque de transmission d'une infection transmissible sexuellement et par le sang (ITSS) des virus des hépatites B et C et du VIH.

Récupération des aiguilles et seringues

Les seringues, les aiguilles et les lancettes usagées doivent être jetées de façon sécuritaire. Cela permet d'éviter tout risque de piqûres accidentelles qui, en plus d'être la cause de douleurs et d'inquiétude, pourraient transmettre de graves maladies.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un contenant sécuritaire, gratuit et disponible à votre CLSC ou dans les pharmacies. Lorsque le contenant est rempli, vous pouvez le rapporter à votre CLSC, à une pharmacie, à une clinique spécialisée, comme une clinique du diabète ou encore, un organisme communautaire qui offre le service d'échange de seringues.