Hébergement

Que sait-on?

Les personnes âgées de 65 ans et plus verront leur nombre croître au cours des prochaines décennies. En plus des activités de prévention et de promotion ainsi que des services de soutien à domicile, le réseau de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches a pour responsabilité d'offrir, de façon temporaire ou permanente, des services:

  • d’hébergement;
  • d’assistance, de soutien et de surveillance;
  • de réadaptation;
  • psychosociaux, infirmiers, pharmaceutiques et médicaux.

Ces services s'adressent aux adultes qui, en raison de leur perte d’autonomie fonctionnelle ou psychosociale, ne peuvent plus demeurer dans leur milieu de vie naturel.

Que fait-on?

Sur le territoire du CISSS de Chaudière-Appalaches, de nombreux services d’hébergement sont disponibles pour les personnes en perte d’autonomie qui nécessitent une protection sociale ou qui vivent avec un problème de santé mentale ou une déficience intellectuelle.

La première démarche à faire pour accéder aux services des ressources publiques est de communiquer avec votre CLSC afin de rencontrer un intervenant social qui évaluera avec vous votre situation et vous proposera un milieu qui correspond à vos besoins.

Logement social et communautaire

Le logement social et communautaire se définit par sa propriété et son mode de gouvernance. Il s’agit de logements à but non lucratif, gérés hors de la logique du profit. Sa mission est de loger prioritairement les ménages à revenus faibles ou modestes (personnes seules, familles, personnes âgées autonomes ou en légère perte d’autonomie, jeunes en difficulté, femmes victimes de violence conjugale, etc.).

Les logements peuvent être permanents, d’autres sont des logements d’urgence ou de transition. Dans certains cas, on y offre des services connexes d’alimentation, d’animation et de soutien communautaire.

Il existe trois formes d’organismes offrant du logement social et communautaire :

  • immeubles propriétés d’offices municipaux d’habitation (OMH)
  • coopératives d’habitation et de solidarité en habitation 
  • organisme à but non lucratif (OBNL) en habitation.

Ressources intermédiaires

Petite maison miniature posée sur deux mains jointes côte-à-côte.Une ressource intermédiaire (RI) est un milieu de vie qui est exploité par une personne physique, comme un travailleur autonome, une personne morale ou une société de personnes. Elle comprend plusieurs types d’organisations résidentielles qui précisent davantage le projet : résidence de groupe, maison de chambres, maison d’accueil et appartement supervisé.

Ces ressources participent au maintien ou à l’intégration dans la communauté des personnes qu’elles hébergent en leur procurant un milieu de vie adapté à leurs besoins et en dispensant des services de soutien ou d’assistance requis par leur condition (L.Q., c. 5-4.2, art. 302).

Documents d'information :

Résidences de type familial

Les ressources de type familial (RTF) regroupent les familles d'accueil (FA) et les résidences d'accueil (RA).

Les familles d'accueil sont un milieu de vie qui représente un contexte familial. Ce sont une ou deux personnes qui accueillent à leur lieu principal de résidence des enfants en difficulté afin de répondre à leurs besoins et leur offrir des conditions de vie favorisant une relation de type parental. Un maximum de neuf enfants peuvent être hébergés dans ce type de ressource (L.Q., c. 5-4.2, art.312).

Un papa, une maman, deux jeunes enfants ainsi que leurs grands-parents qui font un pique-nique. La table est remplie de nourriture et tout le monde est souriant.Les résidences d'accueil sont un milieu de vie qui offre aux personnes qui leur sont confiées des conditions de vie se rapprochant le plus possible de celles d’un milieu naturel. Ce sont une ou deux personnes qui accueillent à leur lieu principal de résidence des adultes ou des personnes âgées afin de répondre à leurs besoins. Un maximum de neuf adultes ou personnes âgées peuvent être hébergés dans ce type de ressource (L.Q., c. 5-4.2, art.312).

Documents d'information :

Résidences privées pour aînés

« Résidences privées pour aînés » est la nouvelle appellation reconnue pour désigner ce qui a longtemps été, les « résidences de personnes âgées ».

Une résidence privée pour aînés est un immeuble comportant des chambres ou des logements. Elle fournit un milieu sécuritaire et des services adaptés aux personnes âgées. Les services offerts en plus du loyer varient d’une résidence à l’autre. Il s’agit, entre autres, de services de repas, d’entretien ménager et de loisirs.

Certaines résidences offrent aussi des soins infirmiers et d’assistance personnelle. Ces soins sont parfois regroupés dans une unité de soins pour les personnes qui nécessitent une aide plus fréquente ou une plus grande surveillance.

Les résidences privées pour aînés doivent être inscrites Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. auprès du ministère de la Santé et des services sociaux et certifiées par ce même ministère.

La certification confirme le respect de plusieurs normes et règlements en lien avec la qualité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Obtenir la certification signifie que la résidence a été évaluée sur plusieurs aspects et qu’elle correspond aux normes de qualité identifiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Résidences publiques

Les centres d’hébergement, ou centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), accueillent des adultes en perte d’autonomie qui ne peuvent plus vivre dans leur milieu de vie habituel.

Ils offrent généralement :

  • des services d’hébergement, d’assistance, de soutien ou de surveillance;
  • des services psychosociaux (psychologue, organisateur communautaire); 
  • des services infirmiers; 
  • des services pharmaceutiques, médicaux et de réadaptation.