Déficience intellectuelle ou trouble du spectre de l'autisme

Déficience intellectuelle

Que sait-on?

Il est question de déficience intellectuelle (DI) lorsqu'une personne rencontre des difficultés importantes à réaliser les activités de la vie quotidienne en raison de ses déficits significatifs au plan intellectuel (jugement, raisonnement, résolution de problème, planification, abstraction, apprentissage). Ces déficits débutent pendant la période de développement.

Les besoins des personnes qui présentent une DI varient selon divers facteurs dont la sévérité de la DI et la présence de conditions associées. Bien sûr, les familles et les proches des personnes présentant une DI sont des acteurs privilégiés dans leur développement, leur intégration et leur participation sociale.

Avant l'âge de 5 ans, le diagnostic de DI étant rarement posé, un diagnostic temporaire de retard global de développement (RGD) permet alors l'accès aux services spécialisés si requis.

Que fait-on?

Les services du programme DI sont développés en regard des meilleures pratiques. Des intervenants provenant de différentes disciplines (éducation spécialisée, psychoéducateur, ergothérapeute, orthophonie, physiothérapeute, psychologue, travailleur social) peuvent s’impliquer selon les besoins de la personne. Plusieurs expertises, dont celle en prévention et en gestion des troubles graves du comportement, peuvent contribuer si requis à l’amélioration de la participation sociale de la personne. La collaboration avec les parents, les proches et les intervenants provenant d’autres milieux est nécessaire à toutes les étapes de la réadaptation afin d’améliorer la participation sociale de la personne dans tous ses milieux de vie. Lorsque les comportements du jeune ou de l’adulte deviennent un obstacle majeur à son maintien dans son milieu de vie, le service intensif d’adaptation et de réadaptation en milieu résidentiel spécialisé peut être requis. 

Pour en savoir plus sur les services d’adaptation et de réadaptation offerts aux personnes ayant une DI

Parce que nous reconnaissons l’expérience de la famille et des proches et que nous croyons qu’ils jouent un rôle important auprès de la personne ayant une DI ou un RGD, une assistance éducative spécialisée aux familles et aux proches leur est offerte.

Pour en savoir plus sur les services s’adressant aux différents milieux faisant partie de la vie des personnes ayant un RGD ou une DI (partenaires) : Services aux partenaires.

Vers le haut

Trouble du spectre de l'autisme

Que sait-on?

Le trouble du spectre de l'autisme (TSA) se caractérise par :

• des déficits persistants de la communication et des interactions sociales

• un caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts et des activités

Les symptômes du TSA apparaissent dès les premières années de vie. Les personnes présentant un TSA sont très différentes les unes des autres tant par le niveau de sévérité du TSA que par la présence ou l'absence de troubles associés, comme le trouble du langage ou la déficience intellectuelle. Les familles et les proches des personnes présentant un TSA sont des acteurs privilégiés dans leur développement, leur intégration et leur participation sociale.

Le TSA était désigné dans le passé par trois syndromes s'inscrivant dans la catégorie des Troubles envahissants du développement (TED) : le trouble autistique, le syndrome d'Asperger et le TED non spécifié.

Trouble de la communication sociale

Les personnes ayant un trouble de la communication sociale présentent, tout comme les personnes autistes, des déficits persistants de la communication et des interactions sociales. Leurs comportements, intérêts et activités n'ont toutefois pas de caractère restreint et répétitif.

Que fait-on?

Les services du programme TSA sont développés en regard des meilleures pratiques. Des intervenants provenant de différentes disciplines (éducation spécialisée, psychoéducateur, ergothérapeute, orthophonie, physiothérapeute, psychologue, travailleur social) peuvent s'impliquer selon les besoins de la personne. Plusieurs expertises, dont celle en prévention et en gestion des troubles graves du comportement, peuvent contribuer si requis à l'amélioration de la participation sociale de la personne. La collaboration avec les parents, les proches et les intervenants provenant d'autres milieux est nécessaire à toutes les étapes de la réadaptation afin d'améliorer la participation sociale de l'enfant dans tous ses milieux de vie. Lorsque les comportements du jeune ou de l'adulte deviennent un obstacle majeur à son maintien dans son milieu de vie, le service intensif d'adaptation et de réadaptation en milieu résidentiel spécialisé peut être requis.

Pour en savoir plus sur les services d'adaptation et de réadaptation offerts aux personnes ayant un TSA.

Parce que nous reconnaissons l'expérience de la famille et des proches et que nous croyons qu'ils jouent un rôle important auprès de la personne ayant un TSA, une assistance éducative spécialisée aux familles et aux proches leur est offerte.

Pour en savoir plus sur les services s'adressant aux différents milieux faisant partie de la vie des personnes ayant un TSA (partenaires) : Services aux partenaires.

Accéder au portail Habilnet

           Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Pour faire une demande de service

Brochure incendie

Consignes à favoriser en cas d'incendie auprès des personnes ayant du déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme Fichier pdf (en collaboration avec le Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis)

Programmes d'allocation

Programme transport-hébergement

Nos outils...

Au cours des dernières années, l'équipe du programme en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (DI-TED) a produit plusieurs vidéos que nous vous invitons à visionner pour en apprendre plus sur les milieux de vie, sur le travail des professionnels qui œuvrent en DI-TED et surtout sur la clientèle.