Coups de chaleur au travail

Lévis, le 18 mai 2017 - En cette première journée plus chaude, il est essentiel d’appliquer dès maintenant les mesures préventives pour contrer les dangers du travail à la chaleur. Ainsi, le directeur de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches rappelle aux employeurs qu’ils doivent appliquer les adaptations nécessaires dans l’organisation du travail pour éviter des problèmes graves comme le coup de chaleur, qui peut être mortel.

En effet, le travail physique lors d’une telle journée chaude et humide, alors que les travailleurs ne sont pas encore acclimatés au travail à la chaleur, les rend plus vulnérables. Il est possible que des travailleurs se sentent plus fatigués et ressentent mal de cœur, mal de tête, étourdissements, crampes musculaires ou frissons. Ces manifestations doivent être prises au sérieux. 

Mesures de prévention à mettre en place

Pour prévenir les coups de chaleur, plusieurs mesures de prévention peuvent facilement être mises en place dans les milieux de travail. Pour ne pas être pris au dépourvu, les employeurs devraient avoir préparé un plan d’action préventif avant que ne débutent les chaleurs estivales et être attentifs aux périodes de temps chaud.

Parmi les actions à appliquer lors d’épisodes de chaleur :

  • ajuster le rythme et la charge du travail en fonction de la température, en tenant compte des capacités des travailleurs et de leur degré d'acclimatement à la chaleur;
  • encourager les travailleurs à être attentifs aux symptômes et aux malaises causés par la chaleur;
  • être en mesure d'assurer les premiers secours rapidement en ayant notamment un système de communication efficace et des secouristes formés;
  • pour connaître les autres mesures Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. : hydratation, pauses, etc.

Pour obtenir plus d'information à titre d'employeur : documents CNESST